Logement étudiant à Paris et solidarité

Comme nous l’avons malencontreusement constaté tout au long de la crise sanitaire, la fermeture des universités et des écoles pendant le confinement a généré un isolement des étudiants qui a été très dur à vivre pour bon nombre d’entre eux. Et plus spécialement pour les étudiants de Paris. Il leur a été difficile de se retrouver seul dans leur studio ou appartement, loin de leur ville ou de leur pays d’origine, et devoir tout gérer en solitaire sans aucun soutien. C’est la raison pour laquelle, faire le choix de se loger dans une résidence étudiante ou opter pour une colocation est au contraire une bonne solution pour profiter de l’entraide et de la solidarité étudiante.

La solidarité a une place importante au sein des résidences étudiante à Paris

Etre bien chez soi sans être seul

Indépendance et autonomie mais tout en mettant en avant les avantages d’une communauté : voilà le maître mot de certaines résidences étudiantes parisiennes. Chaque étudiant a son « chez lui » mais n’est pas vraiment seul puisqu’il peut à tout moment franchir la porte de son logement pour se détendre avec d’autres camarades ou demander un service.

Prenons l’exemple des résidences étudiantes de Paris « Les Belles Années », elles se composent toutes d’espaces communs qui vont permettre aux étudiants de discuter, de s’entraider mais également de travailler. Une interrogation à propos du cours de philosophie ou un cours de mathématiques raté et vous vous sentez largué ? Vous trouverez forcément un autre étudiant de la résidence pour vous donner un coup de main. Il vous manque des œufs pour faire votre gâteau ? Allez frapper à la porte de l’un de vos voisins ! Les résidences comprennent aussi des responsables de résidence à qui on peut demander de l’aide à tout moment pour une formalité ou une démarche administrative par exemple. Ces services que l’on pense minimes, contribuent à simplifier la vie et le quotidien des étudiants mais aussi permet de rassurer les parents car leurs enfants évoluent dans un environnement sécurisant.

Indépendance et autonomie mais aussi convivialité et solidarité voilà ce qui pourrait décrire les résidences étudiantes « Les Belles Années » de Paris.

Colocation ou vraie vie en communauté

Vous vous rappelez du film du début des années 2000 « L’Auberge Espagnole » ? Ce film a connu un immense succès en racontant la vie des étudiants internationaux dans une colocation barcelonaise et la solidarité mise en avant dans leurs aventures sentimentales et autres. A l’époque, la colocation étudiante était largement moins répandue que de nos jours, mais il est quasi sûr que ce film a contribué à son développement. Pouvoir compter sur ses colocataires, cela fait effectivement parie des raisons qui poussent désormais 20% des étudiants à choisir ce type d’habitat partagé. La réduction du budget reste la principale motivation des étudiants qui choisissent la colocation (environ 50%) devant le fait de vivre en communauté (environ 30%).

La colocation est possible dans les résidences étudiantes à Paris pour les appartements de type T2 offrant une surface minimale de 38m².

Parmi les requêtes des étudiants souhaitant vivre en colocation, nous en avons recensé celles qui reviennent le plus souvent :

  • Recevoir un colis en son absence
  • Ne pas être seul dans le logement en cas de maladie
  • Partager les tâches ménagères

Attention cependant car il existe des inconvénients à ce type de vie en communauté. Il faut pouvoir s’adapter aux autres (chose pas évidente pour tout le monde) et adopter la zen attitude (vous vivrez dans un environnement plus bruyant que la normale). Bien choisir ses colocataires et établir des règles précises restent la base pour profiter pleinement de ce mode de vie sous le signe de la solidarité.

La colocation solidaire

La colocation intergénérationnelle repose sur l’échange volontaire entre deux personnes d’âges différents qui s’entraident et partagent des temps en commun. Elle est en règle générale constitué d’une personne âgée et d’un étudiant et est fondée sur le partage, l’échange bienveillant et la solidarité entre générations.

Les KAPS (Koloc’ à Projets Solidaires) vont permettre à des étudiants de vivre en colocation tout en s’engageant avec les habitants d’un quartier. Ce type de colocation permet de se retrouver avec d’autres personnes partageant cette même volonté d’engagement et de solidarité et de vivre une expérience collective unique, qui va contribuer fortement à l’animation et à la création de lien social dans le quartier.

Retour en haut